Djokovic attaque une journaliste qui l’accuse de dopage

Novak Djokovic a-t-il été contrôlé positif? C’est ce que pense l’ancienne joueuse canadienne, aujourd’hui journaliste Hélène Pelletier, qui a accordé un entretien à Amateurs de Sports.

Pour elle, le Serbe a mis fin à sa saison non à cause d’une blessure au coude, mais bien parce qu’il aurait été suspendu « silencieusement » suite à un contrôle anti-dopage positif.  La journaliste se serait uniquement basée sur des rumeurs et autres bruits de couloir, ce qui a poussé l’ancien numéro un mondial à porter plainte.

Le site canadien Sport985.fm a également repris ses déclarations : « Je te dis ce que j’entends en coulisses. Bien des gens ne croient pas que son bras soit en si piètre condition. C’est certes un problème chronique qui lui fait mal, mais en même temps il y en a qui disent qu’il s’est peut être fait prendre pour dopage. Il n’y a rien de confirmé, mais on a voulu le protéger, comme on l’a fait à quelques reprises dans le passé, notamment avec Andre Agassi et Martina NavratilovaEst-ce que c’est une fausseté ? Est-ce qu’on est méchant ? Est-ce que des gens partent des rumeurs ? Je ne fais que mon travail de journaliste. Je partage ce que j’entends, ce qui fait un peu de sens, mais ça ne veut pas dire que je partage en entier ces points de vue-là. Ce ne sont que des rumeurs que j’entends de gauche à droite. »

Ces déclarations ont évidemment fait réagir le clan Djokovic, qui a envoyé un communiqué aux médias nationaux

« Novak était en vacances lundi lorsque la journaliste a tenu ces propos. Il a immédiatement pris contact avec ses avocats. Nous avons également demandé audience à l’ATP et nous verrons que faire ensuite (…) Novak n’a encore jamais jusqu’à présent dénoncé les médias, même si de nombreuses choses fausses ont été publiées. Les joueurs de tennis donnent peu d’informations sur leurs blessures tout au long de l’année, et cela ouvre la porte à toutes les spéculations. »