David Goffin après sa victoire à Tokyo: « Ce trophée est très spécial »

Il a posé avec le trophée sous toutes les coutures, David Goffin, après sa victoire à Tokyo (1.563.795 $), la première de sa carrière dans un ATP 500 et son deuxième titre d’affilée après celui de Shenzen la semaine dernière.

« C’est un trophée très particulier. L’an dernier, pour ma première participation, j’avais atteint la finale. Et là, je repars avec le titre. Je n’ai pas de mots. C’est génial! »

Le Liégeois a battu le Français Adrian Manarino en 1h25 (6-3, 7-5). Il est directement entré dans sa finale, ne laissant que peu d’occasions au Français sur sa mise en jeu. Aussi efficace sur son service qu’en retour, Goffin a fait le break dans le 4e jeu de la rencontre. Il a ensuite conservé cet avantage jusqu’au terme du premier set (6-3).

Mais le Français de 29 ans, toujours à la recherche de son premier sacre sur le circuit ATP après trois défaites en finale, n’a pas renoncé. En effet, le gaucher francilien est parvenu à breaker dans le second set, menant 2-4. Mais le N.1 belge a rétorqué dans la foulée, recollant à 4-4.

Alors que le score était de 5-5, le droitier de Rocourt a réalisé un très bon jeu de retour, le ponctuant sur un magnifique retour long de ligne de revers gagnant (6-5). Il a ensuite confirmé ce break par un dernier jeu de service rondement mené (7-5).

« Merci à mon équipe qui m’a fait travailler autant au cours des derniers mois. Il s’agit de ma première victoire dans un tournoi ATP 500 et c’est une sensation incroyable », dit David. « « Ce n’était pas un match facile. Je suis très bien entré dans la partie, j’étais solide, je servais bien. J’ai disputé un très bon premier set. Ensuite, il est devenu plus agressif et avec ses frappes à plat, ce n’était pas évident de tenir l’échange. Il a pris les devants, mais j’ai réussi à serrer le jeu, en me montrant plus présent en retour, pour refaire mon retard, réaliser le break décisif à 5-5 et conclure par un jeu blanc. C’était l’épilogue parfait », sourit-il.